OMS : Violence contre les femmes – Renforcer la réponse du système de santé

Dans le monde une femme sur trois est victime de violences physiques et/ou sexuelles de la part d’un partenaire intime ou de violence sexuelle exercée par d’autres personnes que leur partenaire.

Cette violence engendre à court et long terme un large éventail de conséquences sur la santé.

Le système de santé est un lieu où les femmes qui ont subi des violences peuvent se rendre afin de bénéficier de services et de soutien nécessaires à leur santé physique et mentale.

You might be interested in

Comment (0)

  1. ces imposteurs de féministes veulent nous faire croire que la femme est par nature victime, innocente et non-violente, n'importe quoi… Tout le monde sait que c'est faux, on le voit tous les jours. Le féminisme quel manipulation populisme et démagogique… Manichéisme puéril et électoraliste… Le féminisme ca n'existe pas !, Le féminisme c'est simplement le sexisme au féminin et le machisme au féminin.
    Comment les féministes vont lutter contre le sexisme ?, alors qu'il n'y a pas plus sexiste qu'une féministe et que le féminisme est lui meme un mouvement violent et une idéologie de haine.
    Vraiment stupide cette propagande et compétition victimaire féministe.

  2. L'ONU a toujours des belles paroles et du charisme, toujours d'apparence bienveillante et philanthropique. Mais les actes
    ou sont t-ils ?
    Ça me fait penser à Dalida "parole et parole et parole…"
    1 femme sur 3 subirait actuellement les violences d'un homme. C'est une blague ?
    – Ça voudrait dire qu'1 homme sur 3 serait aussi toxique qu'un PN (pervers narcissique). C'est insensé !
    – Cette vidéo ne fait pas la différence entre d'une part les femmes occidentales qui ont suffisamment de droits, ne sont pas forcément des victimes et d'autre part les femmes vivants dans des pays où l'islam extrémiste les mettent plus bas que terre.
    – D'après les statistiques il y a 5% de la population mondiale qui est PN est 1% psychopathe et il y a autant de femmes PN que d'hommes PN. Il y a des hommes victimes de violences conjugales et ces hommes ont eux aussi le droit d'être défendue, malheureusement ils n'osent pas en parler de peur de ne pas être pris au sérieux et aussi parce qu'ils croient avoir aucun droit en tant qu'homme concernant les violences conjugales.
    Et le système de santé sert surtout à engrosser BIG PHARMA.
    – J'ai été victime de violences toutes violences sauf pédophilie. Donc j'ai souffert de violences conjugales en tout genre, j'ai fait beaucoup de tentatives de suicide et la seule chose qu'on me propose a été la psychiatrie, et l'Etat paye 500 euros/jours pour 1 personne en hôpital psychiatrique alors qu'il faudrait mieux pour les victimes 20 séances de 50 euros chacune en thérapie EMDR et quelques séances de conseils pratiques pour s'affirmer et poser des limites.
    – Même principe pour les autres malades mentaux évidement la seule chose qui leur est remboursé c'est la psychiatrie même lorsqu'une thérapie brève approprié seraient 10 fois plus efficaces et 1000 fois moins cher. Les séances chez un psychiatres sont tellement courtes et rares que le patient peux parler que des symptômes de sa pathologie (mais pas les causes, ni son vécu) au mieux, mais sinon c'est encore plus court et moi par exemple je peux parler que des effets des traitements psychiatriques parce que ça dure que 5 minutes tout les 2 mois.
    – Plus de la moitié des études des psychiatres français sont payés par les lobbys pharmaceutiques et, les psychiatres français se basent sur la psychanalyse qui sont des théories basées sur aucune preuves.
    – Avant les années 70, l'OMS était financé à 30% par les lobbys pharmaceutique et à 70% par les Etats membres, mais depuis ça c'est inversé : L'OMS est payé à plus de 70% par les lobbys pharmaceutiques. Et l’intérêt de BIG PHARMA est de vendre un maximum de boites de médocs donc traitements psychiatriques, ce n'est donc pas financièrement dans leurs intérêt que les gens se portent bien mentalement et physiquement.
    – J'ai porté plainte pour viol mais sous prétexte que je n'avais aucune preuve (normal ! je ne me vois pas dire à mon violeur "attend tu veux bien que je te filme pendant le viol ?" et lui "oui d'accord" LOL) la "justice" m'a envoyé une lettre disant que si je continuais à porter plainte ça se retournerai contre moi pour dénonciation calomnieuse, donc j'ai abandonné. Quand au gendarme qui m'a posé des questions je vous raconte même pas le niveau d'intelligence, même j'en rigolais parce que c'était trop con, trop aberrant.

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published.