Malin comme une pie | ARTE

Considérées comme des voleuses, les pies secaractérisent par leur intelligence et leurs capacités sociales. Elles s’entraident ainsi pour élever leurs oisillons. Leurs cousines australiennes, appelées cassicans flûteurs, sont capables d’imiter des sons étonnamment divers. Elles se caractérisent aussi par un comportement agressif, y compris envers les humains, au moment de la reproduction, puis de la naissance des petits.

Un tour d’horizon instructif au plus près de ces corvidés pleins de ressources.

Documentaire de Robert et Angelika Sigl (Allemagne, 2021, 44mn)
Disponible jusqu’au 27/06/2022

#Oiseaux #Évasion #ARTEDécouverte

Abonnez-vous à la chaîne: https://www.youtube.com/UCL_cZf5sHKQHMRIEax5o3sg/?sub_confirmation=1 />
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook
http://www.facebook.com/artetv
Twitter http://www.twitter.com/ARTEfr
Instagram http://www.instagram.com/ARTEfr

You might be interested in

Comment (0)

  1. C'est un bain de fraicheur, une évasion qui parfois nous fait penser que nous aimerions être sur le dos des pies et ressentir cette liberté qui est la leur. Très beau reportage, j'ai appris beaucoup sur nos amies les pies. Merci ARTE Découverte

  2. Chez moi il n'y en as pas ,il y a d'autres sortes de corvidés mais les personnes plus âgées que moi (60 ans) nomme de nos oiseaux ; pies , du souvenir de nos ancetres européens . Ici comme corvidés ce sont : grand corbeau, corneille , le gaie bleu .ici au Québec !

  3. y en a dans la ville ou j´habite elle m´amusent elles sont toujours a deux , je les trouve joli et amusant excellent documentaire tres bien raconté et filmer, merci beaucoup continuer de faire de tel documentaire c´est un vrai régal

  4. 18:44 Cassican flûteur d'Australie, même s'il n'est pas de la même espèce, on voit qu'il possède des caractéristiques similaires, on peut parler à ce sujet de convergence évolutive, comme quoi deux espèces différentes présentent des caractères similaires. On parle aussi de convergence culturelle pour les civilisations humaines, en concurrence avec les explications diffusionnistes, pour expliquer (tenter d'expliquer au moins) par exemple l'édification de pyramides en Afrique, en Asie, aussi bien qu'en Amérique.

  5. Il y a des années, j'en avais nourrie et on peut dire "élevée" une, sans doute tombée du nid. Elle a appris à voler avec moi, et elle revenait sur mon épaule. Jusqu'à un certain jour, où j'ai bien compris qu'elle me disait au revoir, avec un dernier vol. Et je ne l'ai jamais revue.

  6. Les nouvelle générations ne connaissent pas les nuisances des pies,elle sont une calamité pour l'agriculture.Trop nombreuses par endroits, elles déciment la moiters des récoltes de fruitière.Dans les années 60, les mairies payaient 5 francs par oeufs et 20 francs par paires de pattes.Avec ses francs, on s'achetait des carambar éminto à 1 franc et des mistral gagnant!

  7. Une magnifique vidéo, et tellement bien racontée ! J'ai adoré.
    Les oiseaux sont des êtres exceptionnels; et que de plaisir de les étudier ! Ils sont très intelligents et nous reconnaissent si nous nous occupons d'eux.
    Merci pour cette merveilleuse vidéo.

  8. Les pies sont un régal des yeux et des sens, j'en ai sauvé trois. Leur intelligence est remarquable, elles réfléchissent avant d'agir, elle sont fidèles et drôles. Une fois relachées, elles reviennent. Attention à ce qui brille, attention à nos yeux, car la force du bec est incroyable.

  9. 9:15 "Il est d'ailleurs possible que la longue queue des pie se soit développé pour servir de balancier, d'aide à la voltige."
    Non. Ca ne marche pas comme ça.
    La queue de certaines pie était plus longue que d'autre à la naissance, cela leur a donné un avantage sur les congénaires, elles ont eu plus de chance de survie et ont transmis cette particuliarité à leur descendants, et ainsi de suite.
    Mais non, une particuliarité ne se développe pas d'elle même dans un but.

  10. La pie est une saloperie de nuisible qui pille les nids en bande organisée .
    Elle n'épargne ni les oeufs ni les oisillons .
    Faire l'apologie de cet oiseau qui décime les populations de mésanges, rouge-gorges et merles est juste un non-sens .

  11. Tous les oiseaux sont étonnants! Quand j'étais petit, un merle m'accompagnait tous les matins sur le chemin de l'école et m'attendait à la sortie. Il m'accompagnait de buisson en clôture, très proche de moi, en faisant des petits "roucoulement" très doux. Un fois rentré, il sautillait près de moi au jardin, partageant mes biscuits, m'apportant quelquefois des petits cadeaux, un caillou, une feuille, un ver de terre… Il adorait que je le caresse sous le cou, levant la tête au maximum… Et un jour, il n'est plus venu! Ces 3 années sont les seules où je me réjouissait d'aller à l'école… même si les journées étaient encore plus longues avant de retrouver mon copain!

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published.