Dans “Zone Interdite”, le combat d’une famille contre l’alcoolisme de leur fils, Valentin

TÉLÉVISION – M6 et “Zone Interdite” consacrent l’épisode de ce dimanche 21 novembre aux médicaments et à l’alcool, “ces drogues légales qui détruisent les familles”. Les chiffres sont parlants: sur les 13 millions de consommateurs d’antidouleurs opioïdes, 17% deviendront dépendants selon les estimations. Et si l’émission met en lumière le cas d’un jeune homme, les femmes représenteraient un quart des malades alcooliques.

Pour Valentin et sa famille, la situation est chaotique. Dans un extrait inédit à découvrir en tête de cet article, on aperçoit le jeune homme enchaîner les gorgées de rhum dans sa chambre. Il est midi. “Mes parents ne sont pas au courant, enfin ils s’en doutent”, affirme-t-il.

Ces derniers, qui ont accepté qu’il revienne à la maison à condition de ne plus boire d’alcool, n’en finissent plus de trouver les cadavres de bouteilles laissés par leur fils. “On ne sait pas comment faire. Parfois, on en arrive à se demander ce qu’on a fait pour qu’il soit comme ça”, regrette sa maman.

Malgré son addiction, Valentin semble conscient de sa situation. Dans un moment de sobriété, il s’effondre en larmes et explique : “Je bois parce que je n’ai rien d’autre à faire. Je suis dans la campagne, célibataire, de retour chez mes parents, c’est horrible”.
—–

Abonnez-vous à la chaîne YouTube du HuffPost dès maintenant : https://www.youtube.com/c/lehuffpost

Pour plus de contenu du HuffPost:
Web: https://www.huffingtonpost.fr/
Facebook: https://www.facebook.com/LeHuffPost/
Twitter: https://twitter.com/LeHuffPost
Instagram: https://www.instagram.com/lehuffpost/

Pour recevoir gratuitement notre newsletter quotidienne:
https://www.huffingtonpost.fr/newsletter/default/

(Visited 1 times, 1 visits today)

You might be interested in

Comment (209)

  1. la majorité dè buveure boave parsse ke ile zon dè ta de shoze déplèzante a oubliyé
    kan gzavyé bèrtran sera o pouvoare lané proshène an frensse
    on devyindra tousse alkolike tèleman ke se sera orible avèk lui

  2. Personne ne pourra l'aider tant que lui n'a pas conscience de son problème avec l'alcool. Il n'y a qu'à partir de là que les soins pourront commencer. Le reste sera vin. Euuh vain 🙄

  3. Courage à toi Fréro et force à ta famille pour t'aider à surmonter cette épreuve.
    Une fois surmonté tu sortiras beaucoup plus fort. Je te conseille de définir ton objectif dans cette vie et d y travailler pour l'atteindre car si tu n'occupe pas ton esprit par de bonnes choses lui il t'occuperas de mauvaises choses.

  4. Il y a que quand il arrêtera de lui même hein ont connaît les gens comme sa au bout d'un moment c'est comme la drogue si tu veut t'en sortir toi seul même ne peut que t'en sortir car personne t'aidera dans la vie à part toi même je plaint ce pauvre mec qui va mourir à 40 Ans d'un Cancer du Foie ou d'un AVC du à son addition au bout d'un moment faut arrêter de plaindre ces gens là c'est eux qui ont choisit cette vie là c'est le Sheitan en eux les gens comme sa…

  5. Il faut discuter profondément avec lui souvent et avec ecoute
    Lui trouver un loisir commun pour passer du temps avec les parents
    L’envoyer en cure quand il voudra vraiment s’en sortir
    Et j’espère que ça ira il a l’air tellement gentil en plus cest triste de voir ce qu’il s’inflige même son chien à peur quand il est au fond du trou
    Peut être en dernier recours il faudra déménager dans un endroit plus proche de la population (après une cure pour aider à ne pas sombrer plus bas) parce que en ville il pourra trouver des amis des activites sportives etc
    Mais c’est un énorme sacrifice pour les parents

  6. Il existe des medicaments contre l'addiction a l'alcool qui ont plus ou moins de resultat ( type blacofene). Mise a part ca valentin. Tu as l'air d'avoir la tete sur les epaules. Tu as tout pour trouver ta voie ( passions, petite copine…). Bon courage

  7. Le problème c'est aussi quand il a envie de parler on lui dit va dans ta chambre. Il est alcoolique il sera toujours sous alcool. Le sevrage d'alcool est un des plus dur et un des plus dangereux. Le manque d'héroïne, de methadone de subutex ou de morphine ou ces dérivés c'est très violent et dur mais l'alcool c'est en même temps dangereux.
    Force à lui qu'il se sorte de cette enfer.

  8. Pourquoi on ne le soigne pas ? Il y a des choses à faire, il est jeune, il y a des solutions. Qu'ils commencent par arrêter de le dénigrer (ce qui ne fait que renforcer la perte d'amour propre) qu'ils abordent ça comme une maladie plutôt u'un vice et qu'ils la soigne (effectivement à condition qu'il en soit conscincent et qu'il en fasse l'effort).

  9. Courage il faut traverser cette montagne. Le courage de vous montrer est déjà énorme. Personne ne peut juger tant qu il n a pas affronté des dépendances ou vue quelqu un qui l aime les traverser.

  10. Il me fait de la peine, je ne pense pas que retourner chez ses parents à la campagne est une bonne solution pour lui, il est jeune et va stagner la bas. Il dit boire car il n'a rien d'autre à faire, il faut qu'il trouve un passe temps pour s'occuper l'esprit et ne pas penser à boire, je sais c'est plus facile à dire qu'à faire mais ne rien faire va le faire sombrer, courage 💪

  11. Moi si mon enfant a une addiction qui ruine sa vie je l enferme jusqu à ce qu il me supplie de sortir , je le nourrit 3 fois par jour, mais enfermer 24h sur 24h…ça prendra le temps que ça prend…1 mois 1 ans…rien à foutre. Au pire je me ferai arrêter après mais j aurai sauver mon enfant

  12. Courage à cette famille et à Valentin. Puisses tu avoir la force de combattre cette addiction et trouve des occupations et un sens à ta vie.
    Je te souhaite sincèrement de trouver du réconfort et l'épanouissement que tu mérites.
    🙏

  13. Je trouve impressionnant la manière qu'ont les parents d'aller fouiller dans sa chambre, surtout qu'ils n'en ont pas besoin, puisqu'ils le voient saoûl, pour se douter que ce n'est pas fini.
    Pour ce qui est de la mère qui se demande ce qu'elle a fait de mal, ce n'est pas la première fois que j'entends parler de personnes qui tombent dans une addiction parce que la famille entière dysfonctionne au point de vue relationnel et qu'un seul membre en devient le symptôme, peut-être qu'essayer une thérapie familiale pourrait aider à améliorer la situation ? Après je ne connais pas assez de détails ni ne suis psy, je sais seulement qu'on a eu ce genre de cas chez des proches.
    Edit : Je ne suis pas en train d'accuser la mère, je suis simplement entrain de dire qu'il y a sans doute une manière de se comporter, même involontaire, d'un ou plusieurs membres de sa famille qui a rendu l'addiction possible, et sa mère est un membre de sa famille : je rebondissait juste sur sa remarque.

  14. Valentin, si jamais tu lis ce commentaire…
    Il n'y a que toi qui peut changer cette situation.
    Boire ne te fera jamais sortir de la campagne, ni de chez tes parents. Idem si tu veux trouver l'âme sœur.

    Travaille et déménage, va voir le monde, l'alcool ne sera jamais la solution que tu cherches.
    Je suis sûre que tes parents te soutiendront, et si ce n'est pas le cas, sois le pilier de toi même et ne baisse pas les bras!

    Courage à toi.

  15. Comment se plaindre de l’alcoolisme dans une société ou l’alcool est en vente libre dans tout les commerces ?
    C’est comme vendre du crack et dire « attention à consommer avec modération »

  16. PTDR c'est quoi cette excuse qu'il boit parce qu'il est à la campagne ? (Moi même étant issu d'un milieu très rural, j'ai des passions dans la vie, c'est pas juste réservé aux citadins, nan mais !)

  17. Tu a toute la vie devant toi Valentin ne la gache pas la vie est si courte et belle eloigne toi de cette addiction qui est l alcool je suis passer par là et je sais de quoi je parle fait du sport, cherche du travail tu peut t en sortir! Prend soin de tes parents un jour ils seront plus a tes côtés courage mon poto

  18. "Je bois parce que je n’ai rien d’autre à faire. Je suis dans la campagne, célibataire, de retour chez mes parents, c’est horrible”

    Cette phrase est d'une tristesse absolue

  19. Un seul conseil que je pourrais donner à Valentin, c’est d’aller faire du sport les occuper différemment d’aller à l’encontre des autres. Et surtout de s’inscrire dans certains domaines du quotidien telles que le sport la cuisine, le basket le volet y en a plein de choses pour lui éviter d’être ennuyé .Je suis triste pour cette génération

  20. Si tu vois ce message je te propose de venir passer quelques jours / semaines avec moi dans une grange pyrénéene en rénovation, loin de pas mal de souci, on aura le temps de bricoler et de discuter. Au cas où… La bise et peut-être à bientôt !

  21. j'ai fais une formation il y a quelques années, le centre était juxtaposé à un lycée, en l'espace de quelques mois j'ai vu les pompiers venir 3 fois pour un coma éthylique à 8 h du matin le gamin avait bu 1 bouteille de vodka fumé des pétards et cela donc à 7 heures du matin, j'ai été effaré de voir tous ces gamins fumé des pétards le matin à midi l'après midi bref en permanence, c'est comme cela que se fait l'entrée dans l'addiction . En plus le shit qu'ils fument c'est des produits ultra puissants les dommages sur le cerveau à cet âge sont très graves.
    situation hallucinante
    l'arrêt de l'alcool ou la drogue doit venir aussi de la personne un déclic doit se faire bien sur il peut être aider par la famille des professionnels, mais si il y a pas ce déclic intérieur cela peut durer sans fin ! tout vient de soi !

  22. Le pauvre je le comprends.. Soit fort prend toi en main deviens routier arrête l'alcool et gagne de l'argent et tu pourras ensuite partir en ville ! 🏙️🏙️

  23. Valentin …
    Un métier physique " à la campagne ça ne manque pas "
    Pas d'alcool le jour , mais des repas .
    Pas d'alcool fort hors évènements sociales et spéciales ( je te déconseille le vin en substitution ) passes à la bière "LÉGÈRE" entre 4 et 6° Max .
    Ça comblera le manque sans te saouler .
    A chaque fois que tu te saoul , tu tape dans une porte qui ne se referme jamais une fois ouverte .
    Ne l’oublies jamais mon petit .

    Si ton alcoolisme devient physique et non psychique uniquement , Tu es finis .

    Tu devras éviter de boire toute ta vie et vivre avec les courants d'airs toute ta vie .

    Alors que , un pack de temps en temps , ça passe bien . " surtout quand il fait chaud "

    C'est simple si tu sais dire non , tu seras quand dire oui .

    Bonne chance gone

    ps : " bousille pas ta vie , ta pas l'air con et t'es pas vilain AVEC 4 Membres "

    Mais 5 c'est mieux dans ton cas .

    Une vie d'alcoolique c'est très long et très lourd à porter .
    Surtout les anciens cowboys , fou que tu es .

    Je te souhaite de trouver une petite qui a de l'humour 😉 tu vas voir , ça saoul pareille 😉

  24. Prends ta vie en main plutôt que de faire ta victime. La seul personne fautive dans cette histoire, c'est toi. Même l'alcool n'y est pour rien du tout.

  25. Courage ! Je vais prier pour toi Valentin et pour ta famille. Courage ! Tu peux t'en sortir. Déjà tu sais que tu es en difficultés, c'est déjà un grand pas de savoir que tu es en difficulté. Ensuite, si tu t'embête que tu sais pas trop quoi faire dans ta vie, essaie de faire de l'humanitaire ou de faire parti d'une association. Il y en a beaucoup et il y a toujours besoin d'aide. Tu te sentiras utile, et ça t'apportera beaucoup. En plus il y a vraiment beaucoup de choix, que ce soit en France ou à l'étranger !! Courage tu vas t'en sortir.

  26. Tout ces comportements relèvent de l'auto-destruction. C'est un déni de la Réalité et un suicide. On associe souvent suicide à une mort violente, mais ici le suicide est étalé sur le temps. Il y a la volonté de (se) nuire, un sentiment de colére et de haine envers soi, et les psychotropes sont toujours le moyen de fuir, du moins pendant quelques temps, une Réalité qui est devenu insupportable pour quelques raisons que ce soit. C'est un déni de Réalité. L'Enfer n'est plus la Réalité au dehors, devient dedans, et c'est uniquement en réaffrontant la réalité qu'on sort de l'Enfer, contrairement à ce que la plupart pensent. Le désir de mort est intense, raison de cette destruction qu'on s'inflige, en entrainant souvent nos aimés avec nousn, qui deviennent une partie de notre monde de souffrance, afin que tout le monde soufre et rétablir ainsi un équilibre (ce monde est souffrance de toutes facons). Ce n'est pas l'alcool ou toute autre produits "anesthésiant" le problème, mais l'utilisation qu'on en fait pour endormir et détruire notre esprit, puis notre corps, qui ne supporte plus la Réalité. Le déni peut être salvateur et nécessaire un certain temps, mais s'il devient la norme, les choses basculent à jamais.

  27. Garde espoir Valentin. La vie peut être belle et agréable sans l'alcool.
    Tente une cure, et si ça fonctionne, prend le large. Change de région et fait toi de nouvelles connaissances, trouve un nouveau job. Et l'amour viendra tout seul.
    Force à toi 👊

  28. Je ne sais pas quel âge à ce jeune homme mais il faut qu'il modère son alcoolisme, cela peut être dangereux pour sa santé, d'autant plus qu'il enfile des bouteilles seul chez c'est parents psychologiquement c'est pas très bien. Courage à lui toutefois.

  29. “Je bois parce que je n’ai rien d’autre à faire. Je suis dans la campagne, célibataire, de retour chez mes parents, c’est horrible”.
    Tu peux boire car tu vis en ville dans un 9 m² et qu'il n'y a rien d'autre à faire.
    Tu peux être en couple et boire. Il n'y absolument rien d'horrible dans la situation actuelle, il ne faut pas se chercher d'excuse de ce coté là.
    Il y a tellement de gens qui ont vécu des histoires horribles et qui plongent dans l'alcool, là on n'est pas dans cette situation.

  30. Merci pour votre courage de montrer l'intimité de votre famille. Il y a tellement de personnes qui vivent la même détresse, vous n'êtes pas seul et votre fils est loin d'être le seul. N'ayons pas honte. Aller voir un psy ça fait du bien aussi pour exorciser ses démons. Courage

  31. son problème d'alcoolisme viens forcément de quelque part, faudrait déjà commencer à comprendre pourquoi il a commencé et essayer de régler le problème à la source

  32. Le moment où il voulait parler avec son père, il est saoul il se met à nu il devient vulnérable. Je vais pas accabler son père le pauvre mais ce moment où il lui dit "je veux pas te parler tu es saoul", en gros il rejette son fils au moment où justement son fils a le plus besoin de lui. Courage Valentin, ton pb c'est pas l'alcool c'est ce que tu essaies de soigner avec l'alcool.

  33. Je vis exactement la même chose tout les jours et tu as beau essayer d'arrêter d'être bien entouré l'alcool c'est un boomerang, surtout le rhum

  34. Je suis un ancien alcoolique . J'ai subi un sevrage, et croyais moi après tout ce temps c'est une lutte permanente. À l'hôpital les docs mon donné un traitement ça fais 2 ans que je suis complètement droguée au médocs je dois me faire hospitalisé pour un sevrage de médicaments. C'est très dure pour les parents croyais moi ça ne vient pas de l'éducation. Parfois on prend des chemins sombres. Tu vas t'en sortir mon frère essaie de rester fort. Fais toi hospitaliser pour commencer. Courage mon frère. L'alcool me titille chaque jours !!! Nous livrons le même combat. J'ai une chose a te dire quand tu est alcoolique n'arrête pas de boire d'un coup sec sinon tu risque la mort. Je l'ai vécu tu vas passer dans une phase de delirium. C'est la seule drogue que si jamais tu l'arrêtes directement tu peux en mourir. Tu dois absolument partir en sevrage et en cure. Contact les urgences.

  35. Il faut le sortir de la barraque, l'occuper à fond pour qu'il ne puisse pas prendre une bouteille en main : il y a bien quelque chose qu'il aime ! il pourrait faire un potager, construire un abri jardin avec un voisin, j'en sais rien
    Faut l'occuper à tout prix: avec de telles quantité d'alcool, il va finir par avoir des séquelles irrémédiables.

  36. Courage a toi Valentin💜 cette boisson c'est du poison, la seule solution c'est de s'interdire totalement de sen approcher, dis toi que c'est possible malgré les difficultés que tu peux rencontrer et fais une croix définitive sur ce produit comme des centaines de millions de personnes ds le monde. La seule boisson utile a l'homme c'est l'eau. L'alcool n'a AUCUN bienfaits, que des méfaits. A la poubelle ces bouteilles et ce poison, résiste, combat et tu gagneras haut la main!
    Que Dieu te protège 💜ainsi que tes parents.

  37. Valentin à simplement besoin d'aide. Il a aussi besoin d'être écouter et d'être réconforter. Pour répondre à son addiction, je lui propose de faire un petit combat de MMA à chaque fois qu'il sera positif à l'alcool (je pense qu'il va adoré se surpasser dans l'Art de la boxe) 😂😂😂

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published.