Bonnes nouvelles de la planète | ARTE

L’activité humaine, aujourd’hui redoutablement destructrice, pourrait-elle s’avérer conciliable avec la préservation de notre environnement ? D’un continent à l’autre, entrepreneurs, scientifiques et écologistes passionnés œuvrent à une exploitation vertueuse des ressources. Un engagement bénéfique non seulement pour la nature mais aussi pour les communautés humaines.

En République du Congo, une entreprise forestière s’est engagée dans la gestion durable des ressources pour sauvegarder les forêts humides et les gorilles qui y vivent. Dans les Alpes, l’agriculture, et notamment les pâturages, contribuent depuis des siècles à maintenir – et même à enrichir – la biodiversité locale. En Équateur, les paysans profitent de fortes retombées touristiques depuis qu’ils protègent les ours à lunettes, prédateurs de leurs troupeaux, au lieu de les chasser. Enfin, au bord de la mer Baltique, un ornithologue passionné s’emploie à faire revenir les oiseaux.

Série documentaire (Allemagne, 2020, 44mn)

Disponible jusqu’au 16/04/2026

#Planète #Nature #ARTE

Abonnez-vous à la chaîne: https://www.youtube.com/UCL_cZf5sHKQHMRIEax5o3sg/?sub_confirmation=1 />
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook
http://www.facebook.com/artetv
Twitter http://www.twitter.com/ARTEfr
Instagram http://www.instagram.com/ARTEfr

You might be interested in

Comment (108)

  1. Je trouve que ce doc pourrait laisser croire que nous pouvons continuer de surconsommer en ayant des pratiques bonnnes pour la planète. Or si tous les forêts, la nature seraient aussi respect, il n'y aurait pas autant de papier, de viandes, possibilité de consommer et donc de richesse. Le vrai enjeu est davantage la baisse de la demande que les pratiques vertueuses.

  2. Animal agriculture uses 80% of farm land.Its the main cause of deforestation, biodiversity collapse, water pollution and climate change.
    Watch cowspiracy and the game changers documentaries on Netflix for the environmental and health impacts of animal agriculture.

  3. Symbiose non
    Ce sont des exploitation non invasive et non néfastes ou au mieux ou donne un peu a la nature (abris nourriture protection)

    Le mieux que ce que l humain peut faire en terme d interactions avec la nature
    (ce qui en dit long)

  4. Les vidéos d'Arte méritent plus de vues !!! Et faites des mares dans vos jardins !!! Favorisons les espèces locales et aidons tous la biodiversité !!

  5. Bah moi je voudrais savoir comment on compte trouver les arbres nécessaires pour répondre aux nouvelles normes de construction des bâtiments, qui, d'ici 2030 devront TOUS être en bois…

  6. Un peu enfantin et même naïf (donnant quelques affirmations non fondées – tels les oisillons qui n'ont plus rien à craindre, et autres) mais je suppose que le ton est destiné pour un jeune public; il n'y a en ça rien de négatif et peut même leur donner des idées de futures carrières. Et puis, ça fait du bien de voir-et-savoir qu'il y a des solutions valables et efficaces … ça, ça apporte plus d'arguments aux adultes qui ont tendance à ne voir que le négatif et laisser tomber 😉
    Merci pour ce reportage l'équipe d'Arte!

  7. "La Suisse débourse chaque année plus de 150 M d'Euros pour maintenir le pastoralisme traditionnel." Je suis le seul à voir le problème ici? On nous montre juste après un troupeau de chèvres spécialement utilisées pour débroussailler. Mais les chèvres sauvages, ça existe non? Pourquoi on ne les laisse pas tout simplement faire le travail? Ca n'aurait rien à voir avec les chasseurs ou le loup, non, bien sùr, bien sùr. Green washing d'Etat, population hypocrite.

  8. Les manières de vivre en osmose avec la nature sont faciles à mettre en œuvre étant donné que la gestion informatique de tous les projets intègrent désormais la gestion des ressources.
    Les prochaines générations se voient offrir des perspectives fabuleuses ou la gestion des ressources ne sera plus un obstacle à notre prospérité.
    Cependant, de toutes les solutions, la plus merdique est de payer l'air à la tonne, des milliards par jour, à une mafia qui s'en sert pour réduire nos libertés et pas du tout à nous faire mieux respirer.
    Pour respirer nous avons besoin des plantes et du planctons, qui se nourrissent de co2 ce gaz qui permet la vie, nous est présenté comme un poison, alors que les volcans en rejettent des milliards de tonnes depuis des milliards d'années pour que la vie soit !
    La taxe carbone est une arnaque, une imposture digne de celle du dollars: nous vendre de l'air, un impôt à la mesure de notre crétinisme actuel.

  9. J'avoue être très sceptique pour le cas de la Suisse… En quoi des prairies laissées à l'abandon sont une mauvaise chose pour la nature ?! Que ce soit pour préserver l'économie locale, d'accord, c'est très compréhensible. Mais ne faîtes surtout pas passer cette décision pour un choix écolo !
    En terme de biodiversité, une forêt sera 1000 fois plus diverse qu'un pâturage, ne nous faîtes pas croire le contraire.
    Mais bon, je trouve ça tellement aberrant que j'ai dû mal comprendre…

    Bon point cependant de subventionner les agriculteurs en fonction de la santé de leurs champs.

  10. "La forêt reprend du terrain" : mauvaise nouvelle !!!
    "on fait bouffer les nouvelles forêts par des animaux de rente" : C'est bieeeeen !!!

    C'est ridicule ou je suis le seul à m'être vraiment intéressée au cgt climatique ? Vive la Suisse, pays de pédophiles et de racistes (oui vraiment, ils vont jusqu'à refuser les extraditions de criminels-s'ils ont au moins 6 zéros sur leur compte en banque-malgré les accords bilatéraux)

  11. pollution de l'eau, de la terre, de l'air ,réchauffement climatique, raréfaction des matières premières ,j'en passe de toutes les couleurs.il y a une seule cause je vous le demande? A VOUS TABLETTES

  12. D'accord… vous y croyez ? Le coup de la forêt équatoriale ? Que l'être humain sait concevoir au long terme? Et les petits poneys ?

  13. C'est bien ce que je pensais la chèvre accélère la désertification. C'est bien dans les zones boisées et nocif pour les zones buissonnantes .

  14. Il faut stopper les personnes qui sont nuisibles à notre société moderne branlante il faut stopper ce mode de vie stupides avec une mauvaises répartition des biens quand on veut on peut

  15. pour une fois qu'il y a des bonnes nouvelles les grincheux inquiet ne sont pas contents.les glacons de mon congelateur aussi fondent a vu d'oeil ils reviennent quand je le remets en marche les glaciers ils reviennent en hiver.mais les magouilleurs les filment en saison chaude.

  16. 3 bonnes nouvelles pour 3000 mauvaises.Et je dirais belle propagande pour les entreprises de déforestation. On croirait qu'ils font du bien a la foret en regardent votre reportage. N'importe quoi!!! C'est révoltant.

  17. la bonne nouvelle serait l'interdiction de produire du plastique, la production de biens toxiques en dehors du lieu de consommation, sinon, toujours très sympa de voir des personnes investies dans ces actions, à voir des ours faire des séances photo 🙂 c'est toujours agréable bien que trop rapidement survolé

  18. C'est bien de prendre conscience des bonnes nouvelles de la planète mais il ne faut pas oublié que la planète est en souffrance et que nous devons changer depuis longtemps nos petites habitudes pour pouvoir changer les choses

  19. Tout ça c bien beau être positif mais tout ce qu'on a vu dans cet vidéo est très très insuffisant et limite inutile par rapport à notre situation…Exemple des forêts c bien beau de prélevé la forêt en préservent les gorilles mais se que l'on sait en réalité est que les forêts de la planète ont été prélevé à 40% au total. Selon la communauté scientifique pour empêcher des dérèglements majeur de la biosphère(captation du CO2 de l'humidité, de l'assèchement des sol et l'érosion sans compter de la perte des écosystèmes du au déboisement…. on pas aurait dû prélevé plus de 25% des forêts totale .Alors à moins qu'on reboise au plus vite les 15% manquant on est dans le pétrin…et pourtant malheureusement le déboisement s'accélère.Il faut vite désendre de notre nuage avec les beau discours positifs sa fait du bien mais la réalité est bien loins de ça.

  20. Voici une vision bien anthropocentrique de la gestion de la nature, excusez mais la forêt est une chose normale même en montagne. La Suisse a une grosse industrie laitière et des alpages pour les animaux. l’idée est de faire coexister pâturage et une certaine forme de biodiversité. Bref, le but de tout ceci est de trouver un compromis qui permettent une exploitation moins destructrice. On est loin de la sanctuaristaion

  21. L'exemple des pâturages suisses est très révélateur d'une habitude humaine de se croire indispensable. Même chez les défenseurs de la nature. En quoi une zone avec des forêts, des clairières etc…serait moins riche en biodiversité qu'un pâturage ? L'homme doit surtout laisser la nature réellement tranquille, pour longtemps et sur de grandes surfaces. C'est alors que l'on pourra comparer le nombre d'espèces.

  22. le mieux ! c'est plutôt d'arrêté de couper les arbres, nous avons dans l'urgence le besoin vital de la canopée, les très grands arbres sont indispensable à l'équilibre hygrométrique de l'atmosphère terrestre, des catastrophes irréversibles sont imminentes cause du réchauffement climatique, c'est comme si vous vous mettez le couteau sous la gorge de continuer à déforester même partiellement , l'urgence est de rigueur. Vivre autrement, en explorant les ressources naturelles de la forêt, les fruits, les plantes, le caoutchouc, la résine, les huitres de la mangrove ….et arrêter de bouffer de la viande, cela peut faire que du bien à sa santé et à la forêt, vu l'ampleur du désastre des coupes d'arbres pour les pâturages.

  23. On ne s' en sortira pas sans laisser de la place à la nature, des espaces ou on ne touche à rien, ou on n' "aménage" pas, ou on ne modifie rien.

    Plus que le rejet de co2 dus à l' activité industrielle et aux énergies fossiles, les courbes historiques de réchauffement (ou de refroidissement) du climat n' épousent-elles pas d' abord celles du déboisement des sols ??

    Quand on sait que ce sont surtout les végétaux qui de tout temps régulent, en l' absorbant, la quantité de ce co2 (ainsi que nombre de polluants) dans l' atmosphère terrestre??

    Les lobbys toujours croissants de l' exploitation forestière, de l' élevage bovin ou "du béton" valent-ils de sacrifier nos libertés et nos vies, pour faire toujours plus de PIB ??

    Méfions nous de ces créateurs d' énergies "vertes", qui ne proposent que de bétonner un peu plus, de faire fumer des usines en asie ou ailleurs, de construire, "bétonner", en promettant de créer de vos sacro-saints emplois et du povoir d' achat, pour croitre et se multiplier, le tout pour réinvestir leurs capitaux dans des trucs beaucoup moins verts !

  24. Il a bon dos le dérèglement climatique … Une pluie, même forte, n'est pas un raz de marée mais elle ne devient AUTOMATIQUEMENT si on ne retient pas l'eau : Retenir en AMONT pour ne pas inonder en AVAL, c'est la base de l'hydrologie depuis des millénaires mais pas de l'administration française qui, depuis plus de 20 ans, facilite l'écoulement de l'eau en détruisant TOUS les systèmes de retenues …
    .

    Dans les rapports du GIEC il est clairement écrit qu'il n'y aura pas moins d'eau mais une dégradation dans la répartition annuelle des pluies (inondations et sécheresses) ! Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite…
    .
    Les pompiers n'en ont pas encore fini avec les feux qu''ils vont enchainer avec les inondations …
    .
    Actuellement les rivières françaises rejettent entre 50 et 70% des précipitations (La Sèvre Niortaise est à 75%) alors qu'il ne faudrait jamais dépasser les 30% … ce qui provoque des inondations ET un assèchement mathématique des bassins hydrologiques. Avec 10% du volume des inondations on ne parlerait plus de sécheresse.

    .
    Une ville rejette en moyenne dans la rivière, par son assainissement collectif, 4 à 6 fois plus d'eau que sa propre consommation (eaux usées et eaux de ruissellement) . La SEULE et UNIQUE façon de manquer d'eau douce c'est de renvoyer trop de pluie dans la mer !
    .
    Un pays sans eau, c’est un désert pour le climat et la biodiversité. Une agriculture sans eau, c’est la famine pour l’Humanité !
    https://www.ouest-france.fr/medias/ouest-france/courrier-des-lecteurs/secheresse-et-dereglement-climatique-8a9e8ea1-4fa0-420f-8633-8ffd27dbc189
    .
    L'eau est un bien commun qu'il faut se partager quand il pleut en faisant TOUS des réserves (particuliers, villes, industriels et agriculteurs) . Donc contrairement aux idées reçues ce sont les excès d'eau qu'il faut gérer intelligemment pour ne pas inonder l'hiver et ne pas en manquer l'été !
    .
    Si on avait DEUX fois plus de précipitations on aurait DEUX fois plus d’inondations mais toujours pas assez d’eau l’été.Tous les ans les indemnités sécheresses et inondations coutent des milliards aux contribuables sans parler des vies humaines et de la biodiversité !

    https://www.academie-agriculture.fr/actualites/elles-et-ils-nous-ecrivent/laurent-denise-chercheur-independant-sur-le-lien-climat-eau

    https://www.ouest-france.fr/medias/ouest-france/courrier-des-lecteurs/secheresse-et-dereglement-climatique-8a9e8ea1-4fa0-420f-8633-8ffd27dbc189

    https://blogs.mediapart.fr/laurent-denise/blog/021119/reserves-collinaires

  25. 9:35 La gestion durable des forets est aussi profitable aux gorille. la preuve leur nombre est tj resté stable, -bah oui les gorilles prennent la pillule et ne font un petit que si un membre de la troupe meurt !! leur nombre devrait augmenté ! non? de toute facon ils disparaissent partout ailleurs … quelle victoire ! bravo

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published.